Latest Posts

Devenir podcaster

Il arrive souvent qu’on me demande quoi faire pour devenir podcaster. les gens veulent produire une émission bien rodée, dynamique, avec musique d’introduction et tout… sans savoir ce qu’ils veulent faire avec cette émission ni comment. Voici quelques idées qui pourront vous aider à cheminer avant de produire une émission en baladodiffusion.

Apprendre des autres
La meilleure façon de bâtir son podcast est d’en écouter le plus possible. Trop souvent les gens se lancent dans l’aventure sans même connaître le médium et ses lois non-écrites qui le régissent. Plusieurs écoutent les émissions des radio commerciales et des radio d’état (qui sont souvent de très bonne qualité), sans écouter un seul podcast indépendant. Une des raisons d’être du podcasting est de pouvoir donner la parole à des gens qui ne l’auraient pas autrement. De plus, ces personnes agissent par passion et constituent la majorité des émissions produites sous cette forme.

La clé: l’interaction!
Une bonne porte d’entrée dans ce monde est d’interagir avec les podcasters eux-mêmes. Ce sont des gens comme vous et moi qui ont une passion à partager et qui le font par le biais de la baladodiffusion. Le fait de commenter sur les sites des podcasters, de leur envoyer un courriel d’encouragement ou un commentaire audio vous fera entrer peu à peu dans le cercle des podcasters. Les podcasters parleront de vos commentaires et mots d’encouragement sur leur émission, prendront en considération vos suggestions et feront jouer vos commentaires audio à l’intérieur de leur podcast. C’est une bonne façon de s’habituer à entendre sa voix sur un fichier audio et c’est très apprécié

Avoir le bon équipement
Il n’y a pas d’équipement idéal de production qui convienne à tous les podcasters, mais une foule de configurations possibles qui conviennent à chacun de ceux qui les ont créées. Essayer d’identifier vos besoins (est-ce que je veux faire des entrevues et enregistrer de l’audio à l’extérieur de mon studio maison ou j’enregistre tout chez moi?). Si vous ne savez pas quoi acheter comme équipement, écoutez des balados qui se spécialisent dans la production de podcasts (il y en a plusieurs, surtout en anglais) ou demandez conseil à un podcaster. Règle générale, les podcasters sont des gens généreux qui désirent partager avec les autres. Il n’y a pas un micro qui soit parfait et qui convienne à toutes les voix. Chaque micro a des caractéristiques sonores qui lui sont propres et peut convenir ou non à votre voix. L’idéal est toujours de pouvoir en essayer quelques uns.

Trouver sa niche
Vous avez votre équipement pour enregistrer mais avec-vous votre sujet? Avant même de commencer l’enregistrement de votre balado, assurez-vous d’être à l’aise avec votre sujet et surtout d’avoir des idées pour faire une série d’émissions. Trop de podcasts meurent après seulement 2 ou 3 épisodes car leur auteur manque d’inspiration ou de motivation. L’espace est déjà occupé par les podcasts généralistes : il faut se spécialiser. Si vous désirer faire un podcast sur la technologie, vous serez perdus dans une mer de podcasts semblables, mais si vous vous spécialisez (sur les appareils bluetooth par exemple) vous vous démarquerez.

Le podcast musical : un bon point de départ, mais…
Le podcast musical est une bonne porte d’entrée chez les gens qui veulent démarrer une émission. C’est le type de podcast le plus commun car plusieurs ont la passion de la musique et c’est un peu plus facile lorsqu’on débute de faire jouer de la musique si on est timide face au micro. Le fait qu’il y a plusieurs podcasts musicaux rend la tâche difficile à ceux qui veulent se démarquer et plusieurs se découragent lorsqu’ils voient leur faible taux de téléchargement. Encore une fois, il faut se spécialiser et trouver un angle particulier. Si vous désirez faire jouer du rock et que vous êtes un baby-boomer, peut-être qu’une émission sur la musique des années ’60 peut vous intéresser. Si vous aimez la musique classique en général, mais particulièrement la musique baroque, vous avez probablement un filon à exploiter! N’oubliez pas que le podcasting doit aussi se soumettre aux lois relatives au droit d’auteur.

L’influence d’un nom
Le nom de votre émission peut vous assurer d’être bien répertorié dans les moteurs de recherche mais surtout, faire en sorte qu’il soit facilement retenu. Choisissez-le avec soin car c’est le seul élément que vous ne pourrez modifier en cours de route. Les noms les plus efficaces sont souvent les plus court et les plus évocateurs, mais il y a des exceptions. Une bonne idée vaut mieux qu’un nom court car elle sera plus facilement retenue. Aussi, achetez votre propre nom de domaine, en version .com s’il est disponible.

Maintenant que vous êtes prêt
Faites des tests! Enregistrez un démo. Enregistrez plusieurs démo. Essayez différents styles d’animation. Inspirez-vous du style des autres pour créer votre propre style. Puis, faites écouter le résultat à quelqu’un; votre meilleur ami, votre conjoint, votre famille. Faites-le surtout écouter à une personne en qui vous avez confiance, qui ne vous ridiculisera pas inutilement et de qui vous serez prêt à accepter la critique. Mieux : faites-le écouter à un podcaster, à votre podcaster favori par exemple et demandez-lui ce qu’il en pense. Puisqu’il est déjà passé par là, il vous critiquera tout en étant indulgent, saura vous donner les bons conseils et vous encouragera sûrement. Demandez-lui qu’il vous parraine ou qu’il devienne votre coach, votre mentor. Si vous êtes bon élève, vous aurez tôt fait de surpasser le maître!

C’est long!
Faire du podcasting prend du temps. Une émission parlée de 30 à 45 minutes me prends entre 5 et 8 heures à produire. De la recherche à l’enregistrement, en passant par la production et la mise en ligne avec les notes sur le blogue, tout ne se fait pas de façon simple. Si vous faites une émission non scriptée, que vous faites jouer plus de musique et que vous n’écrivez à peu près pas de notes pour l’émission, ça vous prendra probablement moins de temps, mais la qualité générale de votre émission risque d’en souffrir. Tout dépend de ce que vous désirez faire avec votre émission et de la durée de celle-ci.

Le secret du succès
La persévérence! Il n’y a aucune autre recette au succès sinon que de persévérer. L’auto-critique et l’échange avec un autre podcaster vous assurera d’améliorer votre émission et la persévérence assurera le succès auprès des auditeurs. Avec le temps viendra la reconnaissance. Surtout, ne vous découragez pas trop tôt. L’augmentation de l’auditoire se fait petit à petit au début mais à un moment ça décolle. Parlez à d’autres podcasters de votre émission et inscrivez-la à des répertoires. Trouvez des façons créatives de faire connaitre votre podcast.

En conclusion
Si vous avez des commentaires ou des questions n’hésitez pas à me contacter, ou à contacter tout autre podcaster; surtout s’il fait le type d’émission que vous désirez produire. C’est un hobby très gratifiant qui vous amènera à intéragir avec une foule de personnes tout aussi intéressantes les unes que les autres. Si vous avez une bonne idée, je vous encourage à produire un podcast dès que vous le pouvez, quitte à faire des erreurs et l’améliorer en cours de route, s’il n’est pas parfait à vos oreilles. Les amateurs de podcasts vous pardonneront vos erreurs et surtout, il ne faut pas oublier que la meilleure façon d’apprendre à nager demeure toujours de se jeter à l’eau!

503 Service Unavailable

Service Unavailable

The server is temporarily unable to service your request due to maintenance downtime or capacity problems. Please try again later.

Additionally, a 503 Service Unavailable error was encountered while trying to use an ErrorDocument to handle the request.